10 avril 2005

sore deep throat

avertissement: ce segment contient des scenes érotiques qui pourraient affecter une lectrice en particulier

pour une raison. non, deux raisons. j ai ressenti le besoin de me saouler vendredi soir. je suis rentré vers 21h. une heure et 4 Stella Artois plus tard, j etais ivre. pas mort. mais assez pour avoir envie de baiser avec toute la population masculine de la ville. mais pas assez pour oublier que mon patron m a raccompagné a la maison en voiture apres le travail et qu il ma tripoté. et pas assez pour oublier que j ai passé les 3 dernieres nuits a forniquer avec un ami de mon fadi: l infâme( c est un compliment) azzedine. bref, le lendemain, je me suis réveillé avec le traditionnel mal de tete de lendemain de veille. et un atroce mal de gorge. chaque déglutition etait un supplice. en fait, c est azzedine qui m a réveillé. j avais du mal a parler. mal partout. ca m a pas empeché de m éclater. c est d éclatement que je qualifie le 69 torride qui a marqué le début de cette scéance d amour charnel(vraiment, purement charnel) pendant que j allais et venait(bucalement) sur son sexe, azzedine me gratifiait d un analingus. to die for!!! sa langue ne s est arreté que quelques instants au moment ou il jouissait. bien le sperme onctueux d azzedine que j ai avalé doucement pour bien le gouter n a pas appaiser mon mal de gorge. je n y pensais plus d ailleurs. azzedine a alors manoeuvrer. et s est introduit en moi.  il est plutot brutal. plusieur le qualifierait de maso. j avoue que c est un peu limite. du  moment que l aspirateur qui lui sert de bouche s approche pas de mes testicules ultra sensibles.........

11h45. au depanneur. j ai envie d écraser les doigts de la fille au comptoir avec un marteau. j ai craqué pour une boite de cigares. je me foues des cigares. c est la boite que je veux. elle est en métal. bleu. poudre. la garce me demande mes pieces d identité."t as pas l air d avoir 18 ans" qu elle dit      allo? c est évident que j approche la trentaine. anyway, a 16 ans j achetais de la biere sans probleme. non, cette petite pute(elle était grosse en fait) était au beau millieu d un power trip et éprouvait une satisfaction a peine dissimulée d avoir le pouvoir de m empecher d avoir ce que je voulais. j ai argumenté un peu. puis suis parti. les mains vides. suis allé me promener un peu. au centre ville. beurk trop de monde. me suis éloigné de la foule. j ai croisé une célébrité locale(bof) j ai failli me faire frapper 3 fois par des automobiles.(plus vite les malades. et surtout ne mettez pas vos clignotants) je me suis arreté a la cité du parc pour manger un empanada fromage/épinards. qui m a été servi par un beau male qui, hélas, sentait fort la transpiration. j ai croisé un hindou. je l ai tout de suite imaginé nu, a 4 pattes me demandant de la lui mettre jusqu au fond. bien sur, il avait toujours son turban sur la tete.

générique: fly me to the moon. ce segment a été rédigé au son des plus grands succes de frank sinatra qui passe en boucle de facon continuelle chez starbucks.

citation: depuis des jours, le sergent me tourmente pour que je signe des aveux. je lui casse le bras en 3 endroits. et je signe.

extrait de: a tales of sin city.

Posté par ma_us à 11:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur sore deep throat

Nouveau commentaire